Les livres de la famille Marchialy

La famille Marchialy publie quatre titres par an. Tous nos livres racontent le monde à leur manière. Histoires incroyables ou récits inédits, ils forment une « littérature du réel » : des histoires vraies au long cours, portées par une exigence littéraire. Grands reportages aux frontières du roman d’aventure sur les traces de Jack London ou Joseph Kessel, enquêtes romancées influencées par De sang-froid de Truman Capote, héritage gonzo de Hunter S. Thompson, etc. Acuité du journaliste et savoir-faire du bonimenteur. Nos livres sont autant de témoins, de traces.

Nous nous inscrivons dans cette famille des éditeurs indépendants, pour qui le soin apporté à l’ouvrage compte autant que celui apporté au texte. Notre fabrication revendique aussi l’héritage de métiers traditionnels du livre : gravure, typographie. Toutes nos illustrations de couverture sont des gravures sur bois originales réalisées par Guillaume « Marchialy » Guilpart. Nos textes sont édités en police Cheltenham, connue notamment pour son usage dans les titres du New York Times. Nos titres sont en police Traulha, créée par Yoann Minet.

Nos livres sont imprimés en France, sur les rotatives de l’imprimerie Corlet, à Condé-sur-Noireau (Basse-Normandie). Diffusés et distribués par Hamonia Mundi Livre, nos ouvrages sont disponibles dans toutes les bonnes librairies.

Cliquez sur les couvertures pour plus de détails sur chaque livre.

Le dernier des yakuzas de Jake Adelstein (éditions Marchialy)
"Kinshasa jusqu'au cou" d'Anjan Sundaram (éditions Marchialy)
Couverture du livre Jewish Gangsta de Karim Madani aux éditions Marchialy
Titaÿna, "Une femme chez les chasseurs de tête"
"Portrait d'un cannibale" de Sinar Alvarado (éditions Marchialy)
"L'Or et l'Obscurité" d'Alberto Salcedo Ramos (éditions Marchialy) a reçu le prix du Livre du Réel 2017
La couverture de "Tokyo Vice" version française aux éditions Marchialy. Illustration Guillaume Guilpart.