"L'Or et l'Obscurité" d'Alberto Salcedo Ramos (éditions Marchialy) a reçu le prix du Livre du Réel 2017

L’Or et l’Obscurité

La vie glorieuse et tragique de Kid Pambelé

par Alberto Salcedo Ramos

traduit de l’espagnol (Colombie) par Cyril Gay
paru le 1er septembre 2016

Prix du Livre du Réel 2017

Lors d’une soirée officielle en Espagne, l’écrivain et prix Nobel Gabriel Garcia Marquez fut reçu de la manière suivante : « L’homme le plus important de Colombie vient d’arriver. » Et l’écrivain répondit en cherchant du regard : « Où est Pambelé ? Je ne le vois pas. »
Né en 1945 à San Basilio de Palenque, modeste village des Caraïbes, Kid Pambelé devient le premier champion du monde de boxe colombien. Mais la gloire ne fut qu’une parenthèse dans la vie du Kid qui commença en vendant des cigarettes de contrebande et perdit définitivement son titre à cause de problèmes de drogue et de son tempérament fougueux.
Alberto Salcedo Ramos, journaliste hors-pair et grand amateur de boxe part à la recherche de cette légende vivante qui a sombré dans l’oubli. Il décrit des années d’enquête passées à interviewer toutes les personnes qui ont pu connaître le champion et nous raconte le destin exceptionnel de ce boxeur, de son ascension à sa chute.

 

Quand j’étais petit, je ne perdais pas mon temps à regarder Superman ou Tarzan : mon vrai super-héros, c’était Pambelé.

Alberto Salcedo Ramos

 

L’Or et l’Obscurité d’Alberto Salcedo Ramos a été récompensé par la première édition du Prix du Livre du Réel. Ce prix, organisé par la librairie Mollat, en partenariat avec le journal Sud Ouest, récompense pour la première fois en France la littérature du réel. Le jury est présidé par Yves Harté, rédacteur en chef de Sud Ouest, et composé de Florence Aubenas, Jean-Paul Kauffmann, Philippe Lançon, Sylvie Latour, Florence Martin-Kessler, Olivier Weber et Pierre Coutelle (de la librairie Mollat).

L’auteur :

Aujourd’hui entièrement dédié au journalisme narratif, Alberto Salcedo Ramos est reconnu comme un maître du genre dans toute l’Amérique latine. Il intervient fréquemment dans la Fundación Nuevo Periodismo Iberamericano, fondée par Gabriel García Márquez en 1995. Indépendant, et baroudeur insatiable, il arpente les Caraïbes et le continent en quête d’histoires et de personnages insolites. Il a déjà obtenu de nombreuses récompenses : le prix national du journalisme Simon Bolivar, le prix de l’excellence de la Société interaméricaine de presse (SIP), le prix International de journalisme du Roi d’Espagne.